https://www.nature-construction.com Nous contacter
1 218
lectures
Commentaires fermés sur La maison du Clos
avis

La maison du Clos

Aujourd’hui, je vous présente un logement pensé et conçu par Architecture Naturelle, un cabinet d’architecte aux environs d’Avignon. Il s’agit d’une maison bioclimatique, divisée en 2 appartements mitoyens. Un p’tit tour?

Le logement a quelques années déjà puisqu’il a été primé lors du Salon Européen du Bois à Grenoble en avril 2006 dans la catégorie ECO² (Ecologique et économique). Je suis tombé sur le rapport descriptif qui m’a plu et que je vous fait donc partager.

Les objectifs

Ce projet a été primé lors du Salon Européen du Bois à Grenoble en avril 2006 dans la catégorie ECO²
(Ecologique et économique)

Ils sont chiffrés, clairs et indiqués au début du rapport :

Description

La Maison Solaire du Clos est située dans le sud de l’Ardèche à mi-pente de colline en sortie d’un hameau. Sa surface est 132 m² habitables constitués de 2 logements locatifs (2 chambres par logement). Au niveau des matériaux utilisés, on retrouve :

Les intentions : réaliser deux logements locatifs basse consommation d’énergie. Nous avons choisi de concevoir la maison toute entière comme un grand capteur solaire, en favorisant au maximum les apports solaires passifs, et en minimisant les surfaces de déperditions. Les deux logements sont donc mitoyens, sans que cela ne soit gênant : un décalage permet de préserver l’intimité de chaque locataire. On crée ainsi un bâtiment compact et assez massif, qui n’est pas sans rappeler le style des constructions traditionnelles du sud Ardèche.

Le bois est une pierre angulaire du projet : pin Douglas, mélèze, OSB (dans une certaine mesure)… S’il est si omniprésent, c’est parce que c’était une des meilleures réponses aux contraintes structurelles imposées par la forme organique du toit. Le rapport explique :

Ce parti pris architectural permet de libérer une très large façade sud qui suit la course du soleil. Deux serres contiguës surplombées par des capteurs solaires thermiques intégrés au bâti structurent la façade sud. Les murs intérieurs et les cloisons en briques remplies de sable, pour en augmenter l’inertie, viennent s’adapter à la toiture sans difficulté.

VueMaison

Vue de la maison

Le rapport explique également que la sous face de toit est construite à l’aide de voliges (ce sont des planches de bois, le plus souvent blanc, sur lesquelles on fixe des ardoises) rabotées, laissées naturelles, qui servent à la fois d’élément de parement et de caisson d’isolation. Le bardage mélèze sur la façade sud renforce l’effet « maison bois ». Les terrasses est et ouest, en lames de douglas , sont équipées de pergolas réalisées dans le même bois.

Au niveau de l’isolation, on retrouve des panneaux de liège utilisés comme isolation extérieure. Le liège, imputrescible et respirant, est chevillé/collé sur les murs de briques puis enduit à la chaux. Le complexe brique-liège ainsi créé assure une régulation hygrométrique des locaux grâce à la continuité de la capillarité.

Organisation de l’espace et fonctionnement

Ci-dessous, un plan du rez-de-chaussée de chaque logement. A noter que les 2èmes chambres sont situées au-dessus, dans la partie de la maison qui possède un étage.

Plan du rez-de-chaussée

Plan du rez-de-chaussée

Il est intéressant de comprendre comment les concepteurs ont imaginé l’utilisation du solaire passif : on retrouve le classique auvent qui protège du soleil d’été tout en laissant passer le soleil d’hiver, mais ce qui est plus original, c’est que cet auvent est en fait composé de 6 panneaux solaires thermiques (3 x2) pour une surface totale de 7,2 m². Ils sont orientés à 60 ° pour privilégier le soleil d’hiver et limiter les surchauffes en été :

Schéma du chauffage de l'eau

Schéma du chauffage de l'eau

Enfin, pour terminer ce tour d’horizon rapide, voici un schéma de la ventilation qui mérite d’être soulignée : les choix des matériaux, l’orientation de la maison et son aménagement permettent à ce système de ventilation bien étudié mais qui reste simple d’arriver au rendement énergétique équivalent à une ventilation double flux, coûteuse à l’achat et en énergie à l’utilisation :

Schéma de la ventilation

Schéma de la ventilation

Que pensez-vous de cette maison? Si l’on en voit fleurir de plus en plus dans le paysage de l’éco-construction en France, il est rare de voir une maison destinée au morcellement en plusieurs logements qui soit passive, bioclimatique, ou tout simplement un peu différente des autres.

Si vous souhaitez lire la totalité du rapport, qui comporte beaucoup d’éléments chiffrés, notamment une explication sur la capacité hygrométrique de la maison, vous l’avez ici : Descriptif-maison-du-clos.

Si vous avez apprécié cet article, s'il vous plait, prenez le temps de laisser un commentaire, de la partager ou de souscrire au flux afin de recevoir les futurs articles directement dans votre lecteur de flux.

Commentaires

Pas encore de commentaire.

Désolé, les commentaires sont clos pour le moment.