https://www.nature-construction.com Nous contacter
1 128
lectures
9
avis

Une quinzaine de jours à Chiang mai, Thaïlande

chiangmaigrand

Nous voici en Thaïlande. C’est le premier pays de notre voyage qui change complètement de notre itinéraire initial. Nous devrions être en Chine et prêts à partir en Mongolie et en Russie par le transsibérien. Les voyages forment la jeunesse mais l’usent également ! En conséquence, nous sommes sur les rotules et avons choisi d’aller spiritualiser nos vieux os au pays du sourire au lieu de cavaler de train en train…

A peine arrivés à Bangkok, nous avons pris la décision de partir illico sur Chiang Mai, une ville se situant au nord du pays. En effet, l’instabilité politique, le climat de tension dans la capitale, avec les manifestations des « chemises rouges », nous ont fait peur. A juste titre semble-t-ils puisque quelques jours plus tard, la capitale était vraiment sans dessus dessous et nous étions heureux d’être loin des ennuis !

Chiang Mai est une ville importante, mais il y règne une douceur de vivre qui nous a tout de suite plu. Grâce aux bons conseils de nos amis Caroline et Yannick, qui prennent des cours de massage dans la ville, nous avons tout de suite trouvé une super « guesthouse » dans un quartier central et pourtant très calme. Le prix de la chambre nous soulage, après nos péripéties au Japon nous étions un peu inquiets pour notre budget, mais ici tout est abordable. Pour ceux qui se rendent sur Chiang Mai, nous étions à « Ampawan house » dans la Soi 5 de Rachadamnoen (juste à côté de Tha Pae Gate), nous payions 400TBH la nuit, négociée à 220TBH quelques jours plus tard ;) (C’est-à-dire 6 euros environ).

Balcon de notre chambre à Chiang Mai chambre chiang mai

Les premiers jours, nous n’avons pas fait grand-chose … Il faut savoir qu’il fait environ 43 degrés chaque après-midi ! Lorsque l’on quitte un lieu climatisé, on a l’impression de plonger la tête et tout le corps dans un four géant. A chaque pas, on suffoque, l’air est littéralement brûlant et nos poumons sont oppressés par l’humidité et la pollution. Bon, expliqué ainsi ça à l’air terrible, mais il suffit d’éviter les déplacements dans l’après-midi et d’y aller doucement, le temps de s’habituer.

Nous sommes arrivés un dimanche soir, c’est-à-dire un soir de marché. Toute la rue principale de la vieille ville (où notre guesthouse se situe) se trouve transformée en un immense marché qui dure jusqu’à 23h. Les étals sont remplis de couleurs, d’odeurs, de textiles, de souvenirs délicats et d’autres un peu plus « pour les touristes »… Au milieu de la rue, des personnes aveugles ont composé un orchestre incroyable de vieilles guitares et de seaux en plastique, une très vieille dame a transformé son fauteuil roulant en un stand de mobiles qu’elle tresse avec habileté à partir d’herbes, tout le monde a quelque chose a vous vendre, à vous expliquer, à vous monter, tout le monde veut vous faire le « prix d’amis » mais surtout personne n’est radin de sourires. Nous tourbillonnons pendant des heures dans le dédale de rues du centre ville, achetant au passage quelques vêtements pour redorer un peu notre garde-robe qui a pris un sacré coup de vieux !

Sunday Market Sunday Market

Sunday Market Wat pendant le marché

A Chiang Mai, la dame et ses bols

Les jours suivants, nous nous régalons de cocktails de fruits vitaminés et de glaces rafraichissantes. Nous goûtons toutes les spécialités locales jusqu’à enflammer notre palais de piment, nous explorons notre coin de ville, tout doucement. Chiang Mai est une ville culturellement très riche, il y a beaucoup de temples dans les environs proches et au centre ville. Nous en visitons quelques uns et sommes épatés par le bouddhisme Thaïlandais qui est haut en couleur, en évènements et fait vraiment partie de la vie de tous les jours des habitants. On fait de tout dans les temples ! On mange, on boit, on chante, on danse, on fait la fête, on dort, on fait des retraites… Chaque garçon est prié de passer quelques mois de sa vie en tant que moine, on voit donc beaucoup de jeunes garçons se promener en ville parés de magnifiques et pourtant très simples robes orangées qu’ils ont du mal à nouer correctement et réajustent toutes les deux minutes:)

thaialnde-38 [Résolution de l'écran] thaialnde-2 [Résolution de l'écran]

Derrière le temple Notre petit dejeuner

Le moine A l'intérieur

Chiang Mai est une ville d’enseignement, on peut apprendre pleins de choses comme le massage traditionnel Thaï, la cuisine, le yoga, d’autres arts-martiaux, la méditation … Je me suis essayée à un cours de cuisine Thaï, à l’école Baan Thaï (juste en face de notre guesthouse, pratique ! ). Ce fut un vrai marathon culinaire !! Après une visite du marché local, pour en savoir plus sur les herbes, légumes et fruits de la région, nous avons composé 5 plats et un dessert. La journée s’est organisée autour de 30 minutes de cuisine, 1 heure de dégustation et de repos … 6 fois de suite ! Je peux vous dire que j’étais repus de bonne nourriture à la fin de la journée… On nous a offert un petit livret de cuisine, pour pouvoir reproduire ces plats à la maison. Je pourrais vous en envoyer une copie si vous êtes intéressé(e).

Balade au marché local Les woks de cuisine

Coupelle de fruits Thaïs Nathalie cuisine

Cours de cuisine -> Sauté de crevettes Cours de cuisine -> Salade de papaille

Cours de cuisine -> Sticky rice et mango

Nous avons loué une petite moto pour partir à l’aventure, du côté de Doi Inthanon, la plus haute montagne de Thaïlande, à environ 130 kms de Chiang Mai. Nous avons passé une fantastique journée car la route est parsemée de cascades (pas beaucoup d’eau cependant car c’est la fin de la saison sèche) et de petites forêts.

DoiInthanon première cascade sur la route DoiInthanon Nathalie sur la moto !

DoiInthanon Wat en or et argent DoiInthanon cascade

DoiInthanon balade en moto DoiInthanon panneau au sommet

DoiInthanon vue de la montagne Balade en moto

La journée suivante, nous sommes allés à Doi Suthep, une autre colline cette fois plus proche de la ville. Nous sommes partis avec Caroline et Yannick, en songthaew, une espèce de camionnette avec des sièges latéraux, ouverte à l’arrière. Nous avons gravi les 200 et quelques marches du temple et admiré le magnifique Wat en rénovation malheureusement (donc plein d’échafaudages !).

Chiang Mai Nat-Caro et Yannick thaialnde-6 [Résolution de l'écran]

thaialnde-13 [Résolution de l'écran] thaialnde-18 [Résolution de l'écran]

thaialnde-21 [Résolution de l'écran] thaialnde-23 [Résolution de l'écran]

Une autre journée, nous avons loué un scooter cette fois, pour nous rendre à Maa Sa, un parc avec 10 cascades consécutives (la même en fait, avec plusieurs niveaux). Un endroit magique où nous étions pratiquement les seuls touristes et où nous nous sommes baignés comme des gamins en faisant les fous dans les cascades ! J’avais apporté mon maillot de bain, mais les Thaïlandaises se baignent toutes habillées, alors j’ai fait de même pour ne pas être la seule personne dénudée… Quand on voyage, il faut s’adapter aux mœurs des pays où l’on se rend.

thaialnde-40 [Résolution de l'écran] thaialnde-30 [Résolution de l'écran]

thaialnde-48 [Résolution de l'écran] thaialnde-51 [Résolution de l'écran]

thaialnde-58 [Résolution de l'écran] thaialnde-59 [Résolution de l'écran]

Un autre jour, nous sommes partis à la rencontre d’un petit lac aménagé en un espace de détente. L’eau, bien que d’un niveau très bas, était claire et alléchante, mais tellement chaude qu’on a renoncé à y faire trempette. Nous nous sommes assis pour lire une heure ou deux sur une petite plateforme en bambou, recouverte d’un tapis et d’une petite table. C’est sur ces plateformes qu’on mange, qu’on se détend … Il y  en a des centaines éparpillées autour du lac, s’intégrant harmonieusement dans le paysage.

thaialnde-80 [Résolution de l'écran] thaialnde-78 [Résolution de l'écran]

thaialnde-81 [Résolution de l'écran]

Nous étions bientôt à cours d’activités à faire dans les alentours, nous avons donc continué notre exploration de la ville et j’ai trouvé une école de « silversmithing », une activité que j’avais déjà pratiquée à Whangamata, en Nouvelle-Zélande avec Rick. J’ai pris 3 jours de cours pour perfectionner ma technique de création de bagues et autres pendentifs en argent. Qui sait, peut-être que je pourrais faire quelque chose de ces nouvelles connaissances un jour ?

thaialnde-62 [Résolution de l'écran] thaialnde-64 [Résolution de l'écran]

thaialnde-73 [Résolution de l'écran] thaialnde-75 [Résolution de l'écran]

thaialnde-71 [Résolution de l'écran] thaialnde-88 [Résolution de l'écran]

C’est au bout d’une dizaine de jours de farniente à Chiang Mai que l’actualité s’est gâtée… La situation ayant dégénérée à Bangkok, un couvre-feu est appliqué dans plusieurs provinces de la Thaïlande, dont Chiang Mai. En effet, étant la seconde ville la plus importante du pays et surtout la ville d’origine des leaders des « chemises rouges », les autorités semblaient suspecter du grabuge… Nous n’avons rien vu, mis à part quelques rassemblements plutôt joyeux et en tout cas pacifistes. Nous avons entendu parler d’actions violentes durant la nuit et à la gare de Chiang Mai, cette nouvelle nous a décidé à changer notre itinéraire. A l’heure où je vous écris, nous sommes redescendus dans le sud du pays, là où tout est calme. Nous sommes arrivés à Phuket, qui nous a sacrément dégouté (où sont passés les sourires ? ) et sommes vite partis en bus vers Krabi. La ville en elle-même est moche et on s’y est senti assez mal, alors nous avons prit la direction de Ao Nang, une plage à 15 kms de Krabi. Nous sommes assez malheureux depuis notre arrivée… Même si l’endroit ressemble fort à l’idée que l’on se fait du paradis, l’eau est plutôt sale et remplie de GROSSES méduses (je me suis fait piquer, ouille !! ) et il en va de même pour toutes les plages du coin… Impossible de se baigner, c’est triste. De plus, c’est la basse saison, il y a donc très peu de touristes et on  nous repère à des kilomètres à la ronde. On se fait assez agressivement alpaguer du matin au soir, si bien qu’on a plus trop envie de sortir. Au début, nous répondions toujours avec calme et gentillesse, mais c’est difficile de dire « non merci » toutes les 3 secondes, surtout qu’on se fait parfois suivre, ou retenir par les mains etc… C’est triste de voir le tourisme sous cet angle, c’est la première fois en plus d’un an de voyage qu’on a vraiment l’impression d’être un portefeuille sur pattes et des profiteurs.

Nous ne savons pas bien quoi faire, il nous reste plus d’un mois en Thaïlande (nous partons rejoindre nos parents le 2 juillet à Hanoï au Vietnam). En attendant, nous avons un problème de visa à résoudre, qui ne peut se faire qu’en passant une frontière. Nous avons donc opté pour la Malaisie toute proche. Nous avons entendu de bonnes et de mauvaises choses sur ce pays, le mieux c’est d’aller y faire un tour pour voir ;) Nous prenons le bus pour Penang demain à 6H. Nous arrivons 10 heures plus tard et allons rester dans cette ville pour des formalités administratives. Ensuite, en fonction de notre énergie, humeur, des finances, nous irons peut-être nous promener en Malaisie, ou bien nous reviendrons en Thaïlande. On en vient à se demander si on ne devrait pas retourner vers Chiang Mai, en tout cas vers le nord. Nous n’avons plus le courage de nous enrôler dans un bénévolat ou dans un volontariat, je pense que le mal du pays commence à nous guetter ;)

En tout cas, on vous tient au courant ! On profite de notre temps de libre pour réfléchir à l’avenir, un boulot, un lieu où habiter, une stratégie pour organiser notre futur et surtout le plaisir de tous vous revoir bientôt !

Tags

Aucun tag pour cet article.

Si vous avez apprécié cet article, s'il vous plait, prenez le temps de laisser un commentaire, de la partager ou de souscrire au flux afin de recevoir les futurs articles directement dans votre lecteur de flux.

Commentaires

Magnifique !
Mais pas de photo d’une des 2 000 000 de putes, des 30 millions de gens qui vivent en dessous du seuil de pauvreté.

Juste quelque lignes sur la gangrène du tourisme de masse à Phuket. Mais je vous rassure le Farangs sont TOUJOURS vu comme des ATM sur pattes, harcèlement ou non, sourire ou non.
Et il le sont encore plus par ceux qui sont riches.

La Thaïlande est un beau pays, riche, où la misère et la faim devrait être inconnue. Les gens y sont gentils et prévenants. C’est l’ensemble du pays qu’il faudrait décrire.

Avez-vous visité la région de Sayok (Kanchanaburi) ?

Cher Yaoline,

Je pense qu’il y a plusieurs façons de voir le monde, qu’on se trouve en Thaïlande, en France, aux USA ou ailleurs.
Nous avons choisi de prendre les sourires, les mots doux et le soleil dans le cœur et les yeux des gens.

Oui, en Thaïlande il y a des putes, des drogués, des pauvres, des alcolos et des pauvres gosses dans la rue qui bossent souvent pour le plaisir des cons de touristes qui viennent dépenser leur fric et s’offrir l’illusion du bonheur avec 3 sous.

Il y a aussi des vieux dégueulasses qui viennent pour se taper des gosses ou des belles jeunes thaïlandaises, se la péter avec leur liasse de billets et qui dénigrent les jeunes touristes comme nous qui s’émerveillent devant la douceur de vivre de ce beau pays.

Il y a beaucoup de choses que nous pourrions faire pour contribuer à la réduction de cette triste situation, mais parler de ces choses dans mon article n’y changera rien… d’autant plus que tout le monde est déjà au courant.

Quand nous avons choisi d’aller en Thaïlande, on nous a dit que c’était un pays délabré par le tourisme de masse, qu’il y avait trop de prostitution etc…

Moi j’ai choisi de parler de notre belle expérience en évitant de trop en remettre une couche sur ces sujets-là. Je ne suis pas là pour faire un article exhaustif sur la Thaïlande, encore moins pour soulever des polémiques.

Ceci étant dit, nous retournons en Thaïlande la semaine prochaine et nous pensions aller à Kanchanaburi les quelques derniers jours de notre séjour. Est-ce que vous avez des recommandations pour nous ? Une guesthouse à nous conseiller ou des beaux endroits à visiter ? Je serais très heureuse d’avoir vos conseils, merci beaucoup

Bonne journée
Nathalie

SUPER
Nous avons vraiment hate de vous revoir….
TA tata

Très bel article et photos superbes comme d’hab ma chérie. On ne s’en lasse pas, continuez à vous enrichir de tous ces souvenirs merveilleux ! A très bientôt maintenant Youpi !!! Gros bisous
Mum

Salut les jeunes!!
tout ca donne envie…sniff
aaah les massages, lol

Rhooooo mais tu y retourneras !! Les massages on n’a pas essayé encore, par contre la chaleur ça oui !! C’est dépaysant en tout cas…

Mais si, moi j’ai eu la chance d’essayer les massages Thaïs grâce à mon amie Caro, qui a fait ses « devoirs » sur moi, juste avant son examen. Elle a eu son diplôme ! Je suis un bon cobaye :)

Bonjour,
c’est dur pour nous cette régression vers la dictature militaire. Mais je pense que les touristes doivent au moins évoquer, comme vous le faites dans ce mail ce qui est moche en Thaïlande.
Kanchanaburi n’est pas très touristique, c’est une ville où l’histoire du Chemin de fer de la mort, reliant la Thaïlande à la Birmanie, constitue l’attraction la plus connue avec musées, cimetières… la visite au Pont de la Rivière Kwaï, elle s’impose.
Je vous conseille d’aller faire un tour (aller-retour) avec le train ordinaire jusqu’à la station de Tham Khrasae sur cette fameuse ligne du Death Railway.
Ce que je préfère dans les environ, c’est le Parc National d’Erawan un endroit que fréquentent les Thaïlandais pour des raisons religieuses. Il est préférable d’y aller de bonne heure et en louant un taxi ou une moto.
Le temple des tigres est une illustration de ce que peut faire le mercantilisme d’un bonne idée. Si vous voulez voir des félins il y a un parc zoologique avec une navette à deux pas du célèbre Pont de la Rivière Kwaï, avec souvent un bébé (tigre, guépard ou lyon) pour des photos souvenir.
Le wat chinois en bordure de la mae nam kwae noï au centre ville vaut la visite.
Si vous avez le temps le plus typique est la ville de Sanklaburi avec sont wat môn. Guesthouse P. House avec la chambre tout en bas c’est super (1200 baht/nuit), sinon à partir de 400 baht/nuit. Le pont en bois qui mène au village môn est le plus long de Thaïlande. Sur le marché une nourriture de rue avec des produits locaux. Population, môn, karen, lao, thaï. La visite aux Col des trois Pagodes n’offre pas d’intérêt si la frontière birmane est fermée.

Danaï (nom d’amitié nong) au D&D Coffe House (http://www.dd-kanchanaburi.com/) est charmant et connais bien la région, il peut aussi vous organiser un séjour à la frontière birmane ouest dans le village de e-tong (http://www.dd-kanchanaburi.com/Trip-to-E-tong-new-year-2010). C’est en dehors des sentiers battus…

Tous ce qui suit dans la thanon mae nam kwae (River Kwai Road)
Taxi : khun tip au niveau de la rue de Singapour (salon de massage, location de moto et de voiture, taxi). prix normaux, mais matériel fiable et en bon état (attention parc limité).
Pizzeria : Bell’s Pizzeria tenue par un Suisse francophone (Kinet) marié avec une Thaïlandaises et ayant deux jumeaux de trois ans ADORABLES. Une des meilleure pizza de Thaïlande. De temps en temps il fait du pain !
Tout petit resto avec un VRAI chef : Mangousteen (? mangoustan en anglais vu par un Thailandais, mankout en thaïlandais), prendre spécialités thaïlandaises ou des « patates en jaquette » « spaghettis au cury vert » excellent. Il ont aussi un plat spécial dégustation pour une découverte rapide.
Restaurant incontournable et guesthouse économique (300, 400 baht / nuit) le Jolly Frog Backpacker (poisson et poulet à la diable recommandés, pizza à éviter)
Si vous voulez un autre classe d’établissement je me ferai un plaisir de vous en indiquer quoique je préfère vous recommander des petites entreprises plutôt que des chaine hôtelières.

Mon conseil hébergement :
le Noble Night (environ 1000 baht/nuit) avec piscine et idéalement placé, juste à côté une autre guesthouse dont j’ai oublié le nom, avec piscine aussi.
Entre le début de la rue (au niveau de Don Rak, à 200 m de la gare et le Noble Night il y a une bonne douzaine de guesthouses de 350 à 1500 baht /nuit). Sauf envie « d’exotisme » je vous déconseille les guesthouses flottantes surtout en fin de semaine à cause des bateaux discothèques et des insectes.

J’espère vous être utile.
Cordialement
Yaoline

j’adore votre aventure ! merci pour cette découverte ! bon voyage ! on vous suit !
biz.

Laisser un commentaire

Connect with Facebook

(requis)

(requis)