Vous êtes ici : > Carnet de voyage > 2- Canada > Les charpentes japonaises
Publié par le 03/11/2009 dans 2- Canada | 10 commentaires

Lors de notre dernier arrêt au Canada chez Rick et Helen (ça commence à remonter un peu), ces derniers nous ont présenté une amie à eux : Junko, japonaise qui a décidé de venir s’installer au beau milieu des Kootenays.

Sitôt arrivée, elle a eu la chance de pouvoir acheter l’un des derniers lots qui donnait sur le lac de Valhalla Park. La maison de ses rêves n’allait pas tarder à voir le jour… Elle l’a voulue comme étant en quelque sorte son « ambassade personnelle », une part de son pays natal. Il a donc fallu la construire selon les techniques japonaises…

Et là croyez-moi, il y a du travail. Les japonais sont extrêmement renommés et reconnus dans la construction traditionnelle : le travail effectué par les maîtres artisans d’antan était très intelligent, étudié et préparé. La plupart des maisons traditionnelles (dont celles de Junko) sont construites sans un clou… Les charpentes de nos maisons rurales, par exemple les longères, obéissent souvent à ce principe avec le système de tenon/mortaise, c’est-à-dire une pièce mâle et une pièce femelle qui sont maintenues entre elles grâce au tenon, sorte de « clou en bois ». Pour les pièces mâle et femelle, on utilise souvent la forme en queue-d’aronde, assez simple à mettre en œuvre (donc rapide) et néanmoins solide. Le rendu est brut, avec souvent des poutres assez peu dégrossies ce qui donne un style organique que personnellement j’apprécie beaucoup.

Exemple de jointRetour au pays du soleil levant : pour leurs charpentes traditionnelles, les japonais utilisent pléthores de types de joints pour leurs assemblages. La plupart sont visuellement dépouillés une fois l’assemblage monté : on retrouve une constante assez générale dans la maison de Junko : on ne voit pas les liaisons entre les pièces. Il faut parfois y regarder à plusieurs fois pour voir où le raccord a été fait. Mais à l’intérieur de l’assemblage, c’est une autre histoire… En fonction de la résistance voulue (à la compression, au cisaillement, à la torsion…) les pièces mâles et femelles ressemblent souvent à un gros puzzle 3D.

Parmi les quelques photos de cet articles, notez le style très épuré mais néanmoins très marqué, par l’utilisation de choses assez « simples » : l’escalier biton par exemple, est fait dans 2 variétés de cèdres différentes, dont l’une possède ce bordeaux que vous voyez. Aucune teinte, juste une lasure naturelle. Les planches qui composent  le deck du rez-de-chaussée observent une légère rotation, toutes pointant le centre de la maison à la manière des rayons du soleil d’un dessin d’enfant : du coup, on perd la perspective à laquelle on s’attend… pour un résultat que je trouve superbe. Le plancher en lames de bambou n’est pas seulement beau, mais utilise les propriétés de cet arbre exceptionnel : résistance, longévité, puit carbone, régénération rapide…

L'escalier Le deck en étoileLe plancher en bambou

Les 2 pans de murs du premier étage  qui comprennent des fenêtres sont en fait des portes-fenêtres : LES 2 MURS se rétractent pour ouvrir la moitié de la pièce sur le deck du premier étage qui, en plus d’être fait comme son cousin du rez-de-chaussée, permet d’admirer la vue du lac… Et pour ces glissières, pas de clous : juste du bois coulissant… avec un peu de métal collé (nécessaire pour assurer le coulissage optimal compte-tenu du poids des portes… Pour ceux qui ont étudié ça, rappelez-vous les cônes de frottement en mécanique : bois/bois, bois/métal, métal/métal… ;)). Enfin, notez la fermeture des portes qui se fait dans l’angle de la pièce… qui n’est pas droit. Là encore, des poignées discrètes taillées dans la masse de la porte.

Ouverture de la pièce Fermeture de la porte et poignée Fermeture de la porte et poignées

Cette maison conjugue à la fois le savoir-faire japonais en matière d’assemblage avec le style. TOUT est parfaitement raboté, le bois est plus que doux au toucher, mêmes dans des endroits compliqués tels que les poignées… L’association des lignes droites (planches, poutres, pilier) et des courbes (finition de certaines poutres , la grosse poutre du rez-de-chaussée…) créé vraiment une atmosphère unique.

Junko doit ce travail à un menuisier/ébéniste canadien qui travaille en Argentine et qui a été formé au Japon… ;).

J’espère que nos wwoofs japonais nous permettront d’apprendre une partie de ces techniques qui sont assez peu utilisées ou enseignées par chez nous… On vous tiendra au courant !

La charpente L'escalier Finition des poutres La salle du thé

10 Commentaires

  1. Nicolas
    31 mai 2010

    Bonjour et merci pour votre conseil sur les livres… Cela semble trop rare, il ne faut pas manquer les occasions d’avoir des infos sur le sujet !

  2. rome
    30 mai 2010

    très belle construction dans la tradition pour ceux qui voudrai se documenter sur les assemblages japonais il y a (assemblages du bois l europe et le japon face a face de wolfram graubner )bonne lecture

  3. Nicolas
    31 mars 2010

    De rien !! Il faut que ça donne des idées… Après un peu plus d’une semaine au Japon nous n’avons rien vu malheureusement qui soit à la hauteur de cette maison. On ne désespère pas !

  4. joel
    31 mars 2010

    c’est vraiment magnifique, merci de ces photos

  5. Nicolas
    7 décembre 2009

    Bonjour Jean-Jacques,
    Le bat blesse un peu sur internet a ce sujet : il y a tres peu, voire pas de documentation. C’est pour cela que j’espere que notr epetit tour au Japon nous permettra d’en rassembler un maximum, d’experimenter et de faire partager.

  6. jean-jacques
    5 décembre 2009

    Un article très intéressent mais j’aimerais en savoir un peu plus sur ces techniques de charpente. Savez-vous où l’on peut trouver de la documentation? Merci.

  7. chiaroni nicolas
    25 novembre 2009

    c’est magnifique, j’aimerais bien allez un jour la bas !!
    merci de laisser les photos libres c’est cool.
    bon voyage !!

  8. le-mouton-noir
    20 novembre 2009

    C’est non seulement superbe mais ça a l’air tellement bien fait, je n’ose pas imaginer le prix de cette maison. En tout cas on a l’air de s’y sentir tellement bien. Zeeeen et classe avec ça !

  9. fanny
    3 novembre 2009

    salut cousin !
    que de magnifiques photos, on a l’impression de voyager un peu avec vous !
    bravo pour votre projet en tout cas j’en serai bien incapable ;)
    ton frangin vient bientôt nous voir,j’espère que vous en ferez autant à votre retour !
    bisous a tous les 2,
    fanny.

  10. una idea
    3 novembre 2009

    cette maison a l’air incroyable. J’aime beaucoup la fenêtre arrondie.

    ;)

Laisser une réponse