https://www.nature-construction.com Nous contacter
801
lectures
3
avis

Kyoto… LA ville à voir

Kyoto_Grand

Pour finir notre voyage au Japon, nous avons gardé le meilleur pour la fin : Kyoto, sa région et ses 2000 temples, et pour couronner le tout, nous y étions pendant ce que les japonais appellent la « Golden Week » une sorte de semaine fériée. Donc autant dire que nous n’y étions pas seuls…

C’est avec un peu de peine que nous avons quitté l’Hostel Ann à Nagoya, qui ressemblait à la fin plus à notre maison qu’à une auberge de jeunesse ! Nous y avions rencontré des gens supers, dont Sam et Blake, un australien et un américain qui surfaient sur la vague des cours d’anglais, puisque le Japon a réalisé un moment déjà son retard en la matière. Donc si vous êtes plus ou moins bilingue en anglais et que vous souhaitez aller vivre au Japon pendant un moment (ça peut aller jusqu’à 3 ans), n’hésitez pas ! Demandez-nous, on vous donnera les contacts des gens qu’on a rencontré…

Notre hostel à Kyoto était moins sympa, moins pratique et moins bien situé MAIS il n’était pas cher du tout compte tenu de la semaine chargée qui s’annonçait. C’était parfait pour nous ! Nous avons commencé notre visite par les temples du centre-ville, en tout cas de la partie « historique » de la ville :

Les rues Le temple sur la colline Le temple surplombe la ville

Beaucoup de monde se côtoie : les touristes, les promeneurs occasionnels mais aussi les habitués, qui viennent prier, ou chercher la réponse à leurs questions amoureuses : un coutume sur la colline d’Higashiyama raconte que si vous êtes capables de rejoindre (en marchant les yeux fermés) 2 rochers enchassés dans un promontoire, votre voeu d’être aimé sera exaucé. Sinon… Ce sera difficile.

Le temple surplombe la ville Le temple surplombe la ville La prière dans le tumulte

La journée s’étirant et le ciel se dégageant un peu, nous nous sommes dirigés vers le parc du centre-ville et son temple. En chemin, nous sommes passés par des endroits qui semblaient appartenir à un autre âge ! Qui plus est, nous avons rencontré des vieilles connaissances…

Il attend ses clients ! Un autre temps... Totoro

Il faut savoir qu’à Kyoto, particulièrement durant les vacances et les occasions « exceptionnelles » (comme cette semaine où nous y étions), vous croisez des femmes habillées dans le plus pur raffinement japonais et des hommes en armure traditionnelle de samuraï. Là où ça pêche un peu : vous pouvez payer pour vous faire équiper soit en « Geisha », soit en samuraï. Donc le grand monsieur blond aux yeux bleux qui ressemble fortement à un allemand habillé en samuraï attire l’attention ! Et pour tordre le cou à un amalgame souvent fait : la geisha n’est pas une prostituée. C’est une femme entraînée depuis sa naissance à maîtriser parfaitement les arts japonais (la musique traditionnelle, la cérémonie du thé, le chant, la danse…) qui est payée pour égayer en tout bien tout honneur les soirées de businessman importants et influents, ou de personnalités. Il y a en tout et pour tout 1500 geishas dans le pays, sans compter les « maïko » que sont les jeunes filles apprenties geishas. Sachez que vous ne pourrez pas assister à l’une de ces soirées, à moins d’être recommandé par quelqu’un qui y partiticpe déjà. Cependant, des soirées organisées pour les touristes existent, vous offrant la possibilité de voir certaines de ces traditions en accéléré (une cérémonie du thé complète prend plus de 5 heures).

Les geishas Les geishas Nat et les geishas

Le jour suivant, direction Arashiyama, un peu à la sortie de la ville, au bord de la rivière. Ca n’a pas empêché le soleil de cogner bien comme il faut… Arashyiama est connue pour son temple, son jardin et sa bambouseraie. Nous avons notamment vu une armée de jardiniers japonais désherber des ilôts de verdure magnifiques avec des outils qui ressemblaient à des pinces à épiler… La visite du temple et du jardin en images :

Le temple et les jardins d'Arashiyama Le bord de l'eau Le temple et les jardins d'Arashiyama Le temple et les jardins d'Arashiyama

Juste en bordure du temple, un peu à l’écart de la vieille ville, nous avons continué dans la bambouseraie… C’était une première pour Nat et moi et on a adoré ! Il y a dans ce lieu une atmosphère très particulière, notamment due au bruit que font les bambous lorsqu’ils s’entrechoquent, ou le bruit du vent dans leur petites feuilles. En tout cas cet endroit a confirmé ce qu’on avait lu et vu et chez Masa-san à Mori-no-ie : quasiment rien ne pousse au pied des bambous…

La bambouseraie La bambouseraie La bambouseraie La bambouseraie

Enfin nous avons conclu la visite de Kyoto par le chemin des tori (vous savez, cet emblème, le plus souvent rouge, qui marque l’entrée des temples au Japon) de Fushimi Inari. 8 kilomètres dans la montagne, dans des petits chemins qui serpentent, le tout en passant sous des dizaines et des dizaines de toris… Expérience très intéressante, lieu assez magique, d’autant plus que la chaleur de ce jour-là à découragé pas mal de monde de monter jusqu’en haut. Nous étions donc quasiment seul, avec les renards en pierre (l’emblème de l’endroit) le bruit des quelques oiseaux et des fontaines pour nous tenir compagnie !

Début du chemin de tori Début du chemin de tori Longue pose en laissant les gens passer Sur le chemin Toujours le renard...

At last but not least… Nathalie a acheté des yukata (des kimonos d’été, moins lourds et guindés que les vrais). Voici quelques photos de la séance d’essayage !

Nathalie en Yukata Nathalie en Yukata Nat à l'essai d'un 2ème yukata Nat à l'essai d'un 2ème yukata

La prochaine fois qu’on vous écrira, ce sera de Thaïlande ! Nous arrivons à Bangkok, puis nous repartons aussitôt pour Chiang Mai, dans le nord du pays. On vous racontera !

Si vous avez apprécié cet article, s'il vous plait, prenez le temps de laisser un commentaire, de la partager ou de souscrire au flux afin de recevoir les futurs articles directement dans votre lecteur de flux.

Commentaires

Salut!!

chouette sejour ,le kimono te vas bien!
oubliez pas la playstation en partant! lol
bisous, tchao

les photos sont bien realises.
on sent que tu es heureuse dans ce milieu.

bon voyage.

tes photos sont très belle,tu est superbe en photo avec les maiko

Laisser un commentaire

Connect with Facebook

(requis)

(requis)