https://www.nature-construction.com Nous contacter
865
lectures
7
avis

Notre second wwoof au Japon, au paradis de Mori No Ie

morinoiegrand

Mori No Ie, c’est la maison de Masa-san et Rie-san, où nous avons passé un peu plus de 10 jours vraiment incroyables !

A 1000 lieux de notre wwoof à Azumino, où nous étions à l’écart de la vie de la famille, il y a Mori No Ie, où Masa-san a partagé avec nous toute la douceur et la sérénité de son petit paradis.

Nous étions un peu sur nos gardes à notre arrivée … Nous avons pourtant été accueillit avec de grands sourires, des embrassades et de chaleureux « bienvenus » ! Chez Masa-san, il y a sa douce femme, Rie-san, ainsi que leurs deux bambins Yuta ( 4 ans) et Kanta ( 1 an). Il y a aussi pleins d’autres wwoofers ! Cette semaine, nous étions avec Robert (d’Angleterre) et Jun, Saki et Reiko (des Japonais). Nous étions logés dans une jolie chambre avec tatamis et portes coulissantes en papier de riz, tout était parfait !

Mori No Ie, la maison Le jardin de Mori No Ie

Notre chambre et nos futons La foret de bamboos

Les repas sont de grandes cérémonies à Mori No Ie. La famille est presque végétalienne, c’est-à-dire qu’ils mangent vraiment très peu de viande ou de poisson, pas du tout de lait, presque pas de miel ni d’œuf. Nous avons pourtant très bien mangé, les plats étaient originaux même si nous étions parfois un peu sur notre faim avec le tofu, le riz et le miso qui reviennent continuellement au menu … J’ai  fait la grève du riz les derniers jours, car je n’en pouvais plus de manger du riz gluant et de la soupe miso au petit déjeuner. Nous étions en moyenne 10 à chaque repas, c’était une grande fête et Masa-san nous offrait toujours un verre de bière de sa fabrication au diner et du saké ! Humm !!

Nat et son assistant en cuisine La table de Mori Ni Ie

La cuisine de la maison La salle à manger

Le travail à la ferme n’était pas particulièrement compliqué ni intense, mais nous étions très souvent occupés. La journée commence vers 8 heure, avec le petit déjeuner, puis la vaisselle qui prend un certain temps vu le nombre de convives. Nous faisions ensuite une répartition des tâches, parfois on travaillait tous ensemble, parfois on avait des tâches séparées. Chaque jour était différent, ce qui était super car nous avons apprit beaucoup de choses ! Ensuite, nous déjeunions vers 12H30, pendant environ 1h30, puis nous avions parfois 2 heures pour nous reposer.

Vers 15H30, nous reprenions la journée avec un peu de ménage ou de la cuisine, ou des courses, ou des jeux avec les enfants … Il fallait aussi préparer le bain … Ahhh le bain … Il n’y a pas d’eau chaude dans la maison, la baignoire est donc chauffée au feu de bois (comme le reste de la maison). Il faut environ 2 heures d’alimentation du foyer avant que l’eau de la baignoire ne soit chaude, c’est pour cette raison que tout le monde se lave dans la même eau de bain ! Je vous avoue que j’ai faillit en faire une syncope au début et puis finalement on s’adapte, surtout quand la seule option est la douche froide.

Les toilettes de Mori No Ie Les sakuras

C'est l'heure du thé ! Masa joue de la flute

Le soir, nous préparions le diner vers 18H pour manger vers 20H. A chaque début de repas, Masa-san fait une courte prière. Non, rien à voir avec les prières catholiques qui remercient dieu pour le bon repas… A Mori No Ie, on remercie la Nature pour les ingrédients et la cuisinière pour son travail de préparation (enfin un peu de reconnaissance ;) ) et on fini par « Itadakimaaaaasuuuu » qui veut dire « je le reçois ». A la fin du repas, on fait aussi une petite prière pour remercier l’hôte du repas délicieux « Gochiso sama deshita ». Après la vaiselle, nous avions quartier libre ou bien quelques moments en famille.

Masa-san a passé deux soirées à nous expliquer le chemin de vie de sa famille. Comment en sont-ils arrivés là, comment vivent-ils ? Nous avons trouvé beaucoup de similitudes entre leur projet de vie et le nôtre. Ils ont voyagé pour faire du wwoofing en Novuelle-Zélande et en Australie juste après leur mariage, pour apprendre à vivre de manière écologique et autonome, comme nous !! Ils rêvaient d’une petite maison autonome en campagne, où élever leurs enfants dans le calme et le bonheur, comme nous !! Ils ont cherché et réussit à trouver un moyen de travailler de chez eux, pour pouvoir passer du temps ensemble et avec leur famille, comme nous !! Ils ont 7 sources de revenus différentes, entre autre des cours de business que donne Masa en ville, un petit magasin bio chez eux, un site de vente de douceurs bio en ligne et durant des évènementiels … Tout ceci nous inspire beaucoup et nous sommes vraiment très heureux d’avoir rencontré cette famille qui a prit et a réussi sur le chemin que nous souhaitons emprunter nous-aussi. Nous ferons notre maximum pour être aussi heureux et généreux qu’eux.

Tags

Si vous avez apprécié cet article, s'il vous plait, prenez le temps de laisser un commentaire, de la partager ou de souscrire au flux afin de recevoir les futurs articles directement dans votre lecteur de flux.

Commentaires

Super moment que je passe avec vous a vivre des situations fantastic…
Bravo encore.
Bises
Tatata

Effectivement leur mode de vie fait envi pour certains aspects.
Mais pour d’autre j’aurais plus de mal : pas trop de poissons, ni de viandes, ni … La c’est un poeu trop pour moi ;-)
Super voyage que vous faites !!!
Merci pour ces petits moment d’évasion.

Yann.

C’est marrant ca de rencontrer autant de similitudes avec des gens « du bout du monde »….
il faudra vous en inspirer (sauf pour le coup du bain ^^)
vraiment génial …

XXXX

votre aventure est incroyable !
bravo à vous !
et quel courage !

Hello Mina-san (tout le monde),

Arigato gozaimashita (merci beaucoup) !!
Je suis heureuse que nous aventures vous plaisent. Autant la Nouvelle-Zélande et le Canada étaient fantastiques, ce n’était pas aussi dépaysant que le Japon. Ici, on a l’appareil photo pointé en permanence et on fait les yeux ronds de curiosité !

Effectivement, il y a pleins de choses intéressantes à retenir de notre expérience chez Masa-san. Oui, l’eau du bain, c’est pas trop mon truc non plus, même si on peut dire que c’est « écologique », faut pas pousser quand même … En revanche, j’aimais bien leur cuisine, mais avec modération comme le souligne Yann. La macrobiotique végétalienne c’est vraiment dur, surtout quand on a pas l’habitude. Vous savez où nous sommes allés pour notre premier repas après Mori No Ie ? Au MacDo pour manger un groooooooos bigmac et nous n’avons même pas culpabilisé car avec tout le riz que nous avons mangé les jours précédents …

salut!
Trop cool le japon,très jolie pays…
Aaahh le bain chaud, comme au bon vieux temps c’est qui le dernier ? Sinon l’eau froide elle est a combien?
Pour la cuisson des légumes c’est avant ou après?lol
Dans certains pays le riz entre autre est la base des repas et puis il y a les produits locaux, il faut manger pour être en forme !
Bonne chance et profitez bien!!

Bonjour,

nous sommes français et nous habitons avec nos deux filles au Japon, à Tokyo plus exactement, depuis 6 ans. Nous aimerions beaucoup pouvoir leur faire vivre une expérience de vie à la campagne comme celle que vous avez vous-même vécu. Elles habitent à Tokyo tout au long de l’année, et le besoin de nature se fait sentir. D’autre part, je pense que ce serait un parfait complément à l’éducation Montessori qu’elles recoivent. Pouriez-vous demander à Masa-san s’il serait d’accord que vous me donniez ses coordonnées ? Je parle anglais et japonais.
Merci par avance !
Claire lise

Désolé, les commentaires sont clos pour le moment.