https://www.nature-construction.com Nous contacter
1 009
lectures
6
avis

Premier wwoof au Japon, à Matsumoto

matsumotogrand

Depuis une semaine, nous sommes à Azumino, près de la ville de Matsumoto, qui est quelque part entre Tokyo et Nagoya … Nous sommes dans la famille de Takanobu-san, qui a un grand verger avec des pommes et d’autres arbres fruitiers. C’est une entreprise familiale et locale, qui emploi une petite dizaine de personnes à temps plein.

A notre arrivée, on nous a montré notre chambre à l’étage de la maison des wwoofer. Une pièce d’une bonne taille avec deux grands futons. C’est la première fois que nous dormons dans des futons et c’est plutôt confortable ! Le seul problème, c’est le froid, car la moyenne des températures est aux alentour des 0 degrés … Il fait aussi froid dehors que dedans, les maisons japonaises ne sont pas entièrement faites de papier de riz, mais presque … Heureusement, nous avons un petit chauffage (un poêle à pétrole …) ainsi que des supers couvertures chauffantes. Nous avons aussi un petit salon, où nous passons pas mal de temps puisque nous sommes malheureusement assez à l’écart de la famille.

Takanobu-san parle anglais, ainsi que sa femme (un petit peu …) mais pas le reste de la famille, ce qui ne facilite pas la communication. Nous apprenons à simplifier nos phrases, à trouver des mots clefs, à parler avec les mains, les expressions du visage et les intonations, c’est très intéressant comme expérience !! Heureusement, il y a Keisuke-san, un travailleur super sympa qui vit dans la maison d’à-côté, c’est un peu notre guide culturel qui nous explique les choses que l’on ne comprend pas.

La neige à Hitoichiba Lunch time !

Notre travail ne sera pas du tout en rapport avec le projet du voyage … Malheureusement, c’est très difficile de trouver une famille de wwoofing au Japon quand on ne parle pas japonais et nous n’avons donc pas eu beaucoup de choix. Nous apprenons cependant pleins de choses sur les pommes (on vous en reparlera), mais le mode de vie de la famille est loin d’être écologique, pas plus que leur manière de faire de l’agriculture.

Nous commençons la journée de travail à 8h et les travaux sont principalement au verger. Nous élaguons les pommiers, pour les préparer à la floraison du printemps. Il faut ensuite ramasser les branches au sol, puis les brûler car d’après ce que j’ai compris, elles ne se décomposent pas correctement dans le sol (je suis dubitative sur cette explication, je pense que c’est parce qu’ils veulent que le sol reste « propre »). A 10h, une petite musique est diffusée dans les hauts parleurs des champs des alentours, c’est une sorte de tradition liée à la pause du thé et dans l’ancien temps, cela servait aux paysans qui n’avaient pas de montre. La sonnerie retentie également à 12h, 15h et 18h. Nous avons une heure pour déjeuner et finissons à 17h. Le wwoofing au Japon, ce n’est pas de la rigolade ! Seul le mauvais temps aura eu raison de nous, puisque le premier jour, la pluie nous a cloué au salon et le troisième, c’est la neige qui nous a forcé à rentrer. Nous ne sommes pas du tout équipés pour ce temps et laissez-moi vous dire qu’on n’a jamais eu aussi froid de notre vie (en tout cas du voyage …). Les doigts de pied gèlent sur l’échelle, les mains s’engourdissent autour du sécateur et on implore la neige d’arrêter de tomber …

La coupe des branches de pommier Nathalie et le chien face aux Alpes

Aux armes citoyens ! Couper des branches, nico

Heureusement, le soir il y a les onsens … les quoi ? Onsen, les bains publics japonais, très traditionnels et populaires. Il y a en a de partout dans le pays. Certains (les sentos) sont simplement des bains, alors que les onsens sont des spa, c’est-à-dire que l’eau est thermale. Takanobu-san nous a emmenés 3 soirs dans 3 établissement différents, dont deux haut de gammes, nous avons de la chance ! Je n’ai pas pu prendre de photos cette fois-ci (pas comme au Canada et en Nouvelle-Zélande), car dans les onsens, on est tout nu (ce n’est pas mixte) ! Il faut se déshabiller, puis se laver soigneusement le corps sur les petits bancs accompagnés de douches, puis on se prélasse dans les bains. Il y a parfois un rotemburo, c’est-à-dire un bain à l’extérieur, souvent somptueusement paysager, calme et plein de vapeur. Les onsens sont parfaits, si ce n’est qu’il est très mal vu d’y aller quand on a des tatouages(le tatouage est réservé aux mafieux au Japon !). Ahh, c’est bien la première fois qu’on en a honte de nos beaux tatouages… Une fois, on m’a tellement regardé de travers et isolé dans le bain que j’ai du en sortir de honte … Bref, on essais d’être discrets au possible.

Nous sommes également allés au restaurant deux fois, nous avons eu la chance de goûter divers mets japonais, accompagnés de saké (le saké du japon est beaucoup plus doux et parfumé que le saké chinois que l’on connait chez nous en France) et de thé vert. Nous y sommes allés en famille et avec les collègues de travail, c’était super même si on n’a pas décroché un mot ! Nous avons testé un restaurant à sushi, avec le petit tapi roulant qui fait défiler les petites assiettes et un shikansen (TGV) miniature qui apporte les plats à ceux qui commandent des mets spéciaux. On a adoré ! Le dimanche, nous avons participé à un concours où il fallait parler japonais. Takanobu-san a écrit un texte pour nous et nous l’avons lu devant une assemblée qui avait l’air médusée de voir deux frenchies à cet endroit incongru … Nous avons reçu un trophée très joli pour notre belle performance !

Nicolas Speach contest Nathalie Nico et Takanobu-san

Le trophée ! Au restaurant traditionnel

Un soir, nous avons fait un cour de yoga avec Takanobu-san qui est professeur, c’était très relaxant après le travail et nous avons bien étiré nos muscles fatigués … Un autre soir, nous sommes allés à un cour de calligraphie japonaise. Nous avons écrit des kanjis et des hiraganas (alphabet japonais) toute la soirée. Le sensei (professeur) nous a même donné un beau papier à emporter, avec deux beaux kanjis dessinés par nos soins.  Le dernier soir, nous sommes allés dans un karaoké avec nos collègues de travail japonais, c’était génial! Nous avons chanté des chansons en anglais et quelques une en japonais, que je me souvenais de la période où j’adorais les mangas. Nous avons bien rigolé et je pense que nos amis étaient impressionné squ’on arrive à chanter avec eux. On a fait une petite vidéo que l’on vous montrera dès que possible.

cours de caligraphie 3 cours de caligraphie 2

notre cours de caligraphie

Nous avons également passé une journée à la ville de Matsumoto, où nous avons visité le chateau, les petites ruelles, tout cela sous un soleil éclatant.

Nicolas dans la rue marchande de Matsumoto Nathalie et Nicolas au temple de Matsumoto

Nathalie et Nicolas au chateau de Matsumoto Début de Sakura à Matsumoto

Nous avons passé une super semaine chez Takanobu-san, tous les jours nous avons fait des choses différentes et même si rien n’était en rapport avec le projet, on se souviendra de l’expérience humaine avec plaisir !

Nous sommes à présent à Nagano pour quelques jours de couch surfing chez Scott, un américain super sympa. Nous apprécions le retour du beau temps et la visite du temple de la ville qui est somptueux. On vous montrera les photos…

Prochaine étape : Nagoya pour deux jours de repos, puis nous attaquons notre prochain wwoof lundi, à Nakatsugawa. Nous y restons en principe 1 petit mois.

Pour voir TOUTES les photos de Matsumoto, cliquez !

Tags

Si vous avez apprécié cet article, s'il vous plait, prenez le temps de laisser un commentaire, de la partager ou de souscrire au flux afin de recevoir les futurs articles directement dans votre lecteur de flux.

Commentaires

des pommes nipponnes sous la neige !!!
ça c’est de l’aventure !
bande de veinards…
bise

bisous j’adore vous « suivre » et seulement vous lire…
bravo++++
tatata

quelle aventure ! bravo !

C’est super le Japon!! Nous avons des Amies las-bas qui viennent tous les ans nous retrouver à Moorea .
Nous espèrons trouver le temps un jour d’y aller faire un petit séjour…
Nous te souhaitons un très JOYEUX ANNIVERSAIRE.
Bisous.

génial !!!
et of course, happy birthday !!!

Cela doit être très intéressant de découvrir les us et coutumes du Japon…

Merci pour le dépaysement ;)

Désolé, les commentaires sont clos pour le moment.