https://www.nature-construction.com Nous contacter
296
lectures
2
avis

Le chaton abandonné à East Cape

bongogrand Nous sommes partis de chez Nancy et Eric après une petite dizaine de jour, car nous avions RDV avec un ami à East Cape, au sud-est du Coromandel. Nous avons prit la route à Thames sous un épais nuage. Une sorte de brouillard qui recouvrait toute la vallée. Ce nuage ne nous a pas quitté pendant 4 jours … Un crachin humide et permanant, un brouillard à couper au couteau, parfois des averses et toujours ce sentiment d’être trempés jusqu’aux os … Dans ces moments là, on est triste de vivre dans un van, car nous passons notre temps à l’intérieur, assis sur le lit à lire ou regarder la pluie tomber … Nous avons roulé avec précaution, nous avons un peu visité sur le chemin, mais on peut clairement dire qu’on n’a rien vu de l’East Cape, car le brouillard nous empêchait de voir à 3 mètres devant nous ! C’est dommage car c’est une région magnifique il parait et c’est surtout l’un des endroits les plus isolé de Nouvelle-Zélande. Sur 450 kms, on n’a pas vu un village digne de ce nom, que des petits regroupements de maison et un magasin par-ci par-là, même pas de pompe à essence ! O Un matin, avant d’arriver chez notre ami, nous nous sommes arrêtés pour prendre un café au bord de la route, dans notre van. Il pleuvait encore … Nous avons tendu l’oreille pour entendre des « miaou miaou » provenant de la forêt de l’autre côté de la route … Il y avait une petite rivière, puis de la dense forêt … Et là, un chaton sort d’un buisson tout mouillé !! Il était minuscule, à peine 5 ou 6 semaines. Il était tout gris tigré et vraiment apeuré. La pauvre petite bête tremblait de tout ses membres, il miaulait, mais en même temps il avait peur de nous et sursautait à chaque voiture. Nous nous sommes approchés… tout doucement … Nous lui avons donné un peu de lait et nous l’avons laissé venir vers nous. Il avait si froid, nous l’avons enveloppé dans deux serviettes pour le sécher. Bongo dans le blouson Bongo le chaton On ne pouvait pas le laisser au bord de la route. Des gens ont du le jeter dans les bois, car il n’y avait aucune trace d’autres chatons ou d’une éventuelle chatte aux alentours, il n’y avait pas de maisons non plus. Nous l’avons donc embarqué avec nous, mais nous ne savions pas quoi faire ! Nous avons décidé de l’apporter au vétérinaire le plus proche. Mais au milieu de l’East Cape, il n’y a rien ! Nous avons roulé plus d’une centaine de kilomètres, j’ai eu le temps de me faire vomir dessus par « Bongo » (son petit nom …). Nous sommes allés chez notre ami, qui vit à 150kms de la prochaine grande ville, Gisborne. Bongo et Nicolas Bongo avec Nathalie Bongo était vraiment un chaton incroyable. Nous ne voulions pas le laisser dehors chez notre ami, car il pleuvait alors nous avons bricolé une petite maison à l’avant du van, avec une bâche, un seau et des serviettes. Nous avions prévu une boite pour ses besoins et il a compris tout seul qu’il fallait aller dedans ! Il a passé toute la nuit calmement dans les serviettes. Il était tellement sage et mignon qu’on a pensé un moment à le garder avec nous pour le reste du voyage … Le lendemain, nous avons roulé jusqu’à Gisborne (200kms de là où nous étions), la route tournait et j’avais mal au cœur… Bongo aussi et il a été malade, le pauvre. Nous avons décidé de l’emmener à la SPA, car il aurait été malheureux avec nous dans le van et nous ne connaissions personne pour l’adopter. A la SPA, les chatons trouvent vite de nouvelles maisons, alors que si nous l’y déposons à la fin de notre séjour ici, il sera déjà un grand chat et trouvera plus difficilement de nouveaux parents. Nous avons été vraiment très tristes de le laisser là bas. Il nous regardait dans une cage avec ses grands yeux pleins de questions… On pense très souvent à lui, mais nous savons qu’un peu grâce à nous, ce chaton sera heureux et c’est tout ce qui compte. Finalement, même si nous avons fait 600kms pour rien dans le brouillard, sans vraiment nous arrêter ni profiter, nous avons sauvé Bongo. C’est le destin !

Si vous avez apprécié cet article, s'il vous plait, prenez le temps de laisser un commentaire, de la partager ou de souscrire au flux afin de recevoir les futurs articles directement dans votre lecteur de flux.

Commentaires

Que d’évènements!!!:du plus petit au plus « pluvieux »: tous les jours ils vous arrivent des choses: beau livre a écrire en perspective….
Je vous souhaite que la pluie s’arrête vite, et tout et tout.
Biz, biz biz.

ce sont ces belles histoires là qui restent :-)
il est TROP mignon !!!

Désolé, les commentaires sont clos pour le moment.