https://www.nature-construction.com Nous contacter
5 443
lectures
33
avis

Le Chanvribloc

chanvribloc

Hier, avec Maxime, du réseau Rahmabaman (voir ici pour ceux qui débarquent :) ) nous sommes allés voir un chantier en cours, géré par 2 sociétés (spécialiste charpente et spécialiste maçonnerie). Cette maison est une association d’une ossature bois et de briques de chanvre Chanvribloc pour l’isolation. Paille de chanvre ou genevottePour le moment, seule la structure poteaux/poutres est terminée ainsi que le toit et son isolation (tel que le montre la photo ci-dessus). Cette maison de 160 m2 environ sera intégralement isolée en chanvre (le toit avec de la paille de chanvre en vrac ou genevotte, le pare-pluie/pare-vapeur tissé en chanvre/lin, Chanvribloc sur les murs). La dalle, coulée au-dessus d’un hérisson de galets, sera en chanvre/chaux.

Vue ChanvriblocLe chanvribloc est issu d’une technique de moulage à froid, avec de la chaux hydraulique sans adjuvants pour liant. Cette méthode de fabrication dégage 4 fois moins de CO2 que la brique de terre cuite, ou 3 fois moins que la fabrication du béton cellulaire. Le brin de paille de chanvre sont « placés » dans le moule pour obtenir une planéité maximale, de telle façon à limiter les problèmes dus à l’effet mémoire du matériau : si une brique comporte une bosse, la souplesse intrinsèque du chanvre rendra très difficile l’aplatissement de cette bosse. D’un point de vue stockage CO2, si on considère la vie du matériau avant récolte, une maison de 120 m2 dont les murs, cloisons et isolations de sol sont réalisés en Chanvribloc permet de stocker environ 11 tonnes de CO2. Nathalié teste la légèretéDe part sa légèreté (masse volumique de 300 kg/m3), le Chanvribloc permet à la maison que vous voyez d’être 40% plus légère qu’une maison à matériaux conventionnels, à surface égale. Cela signifie que les fondations ont besoin d’être moins importantes : dans notre cas, seulement 40 cm de profondeur pour 50 cm de large. (du aussi à la stabilité du terrain et sa composition très caillouteuse). On limite ainsi le volume de béton dans les fondations… Petite parenthèse, nous ferons prochainement un dossier « fondations » pour présenter les méthodes alternatives au béton…  Les gens que nous avons rencontré hier nous ont parlé d’une méthode récente, allemande (tiens étonnant ! ?) qui consiste à « visser » dans le sol des plots métalliques qui serviront de départ pour l’ossature. On va se renseigner ! Autre aspect intéressant de ce produit, sa capacité d’absorption de l’humidité. Couplé à une ossature bois qui renforce cette caractéristique, on obtient une bâtisse qui a un fort pouvoir de régulation de l’hygrométrie.

Vue Chanvribloc montéConcernant le montage du mur, pas de grand changement par rapport à une brique classique. A noter, le soubassement réalisé en brique de terre cuite style Monomur sur 2 rangées pour éviter l’humidité (le Chanvribloc ne convient pas, compte tenu de son absorption détaillée ci-dessus). Le joint conseillé entre les briques est un mortier de chaux/sable, fin, étalé dans l’idéal avec une truelle spéciale (un peu comme les Monomur). Comme le Monomur également, on attaque côté intérieur de la brique l’enduit intérieur, idem à l’extérieur. Pour ce dernier enduit, on conseille un enduit chaux sable. Appréciable, la rugosité naturelle du produit permet de s’affranchir d’un gobetis, le corps d’enduit pouvant s’accrocher sur la surface brute de la brique sans problème. Côté prix, on arrive à environ 10% plus cher qu’un mur conventionnel. L’erreur à ne pas faire est de comparer le prix d’une brique de Chanvribloc avec un parpaing, puisqu’à l’instar d’un Monomur, ils ont un rôle d’inertie thermique et d’isolation combinée. Il faut donc additionner le coût du parpaing, puis celui d’une isolation performante (le facteur R d’un Chanvribloc est de 4,2), enfin en ajoutant un matériau avec une inertie thermique importante en plus. Le concepteur des briques ChanvriblocsLe chantier étant en journée « portes ouvertes » (un peu bizarre d’ailleurs, étant donné qu’aucune porte n’était encore montée), nous avons pu rencontrer le concepteur de ce produit (et non pas inventeur de la méthode, celle-ci étant connue depuis assez longtemps par les anciens). Cet homme, charpentier de formation, réalise des briques de ce style depuis… 1993 ! Contre vents et marées de normalisation (DTU notamment), il a prouvé que son concept fonctionne et créé la société Chanvribloc. Au-delà de ça, nous avons une discussion assez longue sur les « habitudes » prises dans le bâtiment, parfois selon lui à tort. Vous savez, toutes ces petites choses qui sont là sans qu’on sache trop pourquoi, parce qu’ « on a toujours fait comme ça » comme dirait Gérard Darmon dans Astérix et Cléopâtre. Sauf que dans ce cas, ces habitudes ne datent pas de très longtemps, comme par exemple la pose d’une petite platine réglable en hauteur, qui vient supporter un poteau d’une ossature, souvent pour pallier aux problème d’humidité, notamment les remontées capillaires (voir photo ci-dessous).

Platine métallique de maintien des poteauxIl nous a montré des photos d’exemple où cela s’est « mal passé », et où il a fallu renforcer pour éviter un affaissement de la structure. Ou encore, le surdimensionnement de ces poteaux : pour exemple, la maison où l’on était hier, ou par un rapide calcul, il a déterminé que les poteaux posés (20 cm x 20 cm) pouvait supporter une charge répartie de 200 tonnes au premier étage ! L’équivalent de 5 semis-remorques… D’un point de vue plus global, il tentait de dénoncer « les automatismes de construction » qui parfois amènent à ne pas tenir compte des spécificités du terrain sur lequel on se trouve pour la conception de sa construction. Chacun son avis, j’ai trouvé le sien particulièrement intéressant par les temps qui courent…

Vous avez fait des essais, ou prévoyez de construire quelque chose avec Chanvribloc? Faites-le nous savoir ! Nous aimons avoir tous les points de vue… :)

Si vous avez apprécié cet article, s'il vous plait, prenez le temps de laisser un commentaire, de la partager ou de souscrire au flux afin de recevoir les futurs articles directement dans votre lecteur de flux.

Commentaires

Salut !
Je suis toujours votre site de très prêt !!!
Une mine d’infos, mille mercis…
:)
Est-ce-que je peux publier, en citant votre lien, quelques articles sur mon blog ?
Amitiés,
Mélanie
:pirat

Merci pour tes encouragements! Tu peux tout à fait publier des choses venant de notre site, mais comme tu dis en mettant en évidence un lien vers chez nous. L’information est faite pour tourner !

Merci pour ces infos. Autre point qu’il serait intéressant d’étudier:
- Coût des matériaux.
- Mode de financement de ces éco-maisons.
(ça c’est l’œil entrepreneuriat)
Bon nous on relaye votre blog dès que possible!

Salut David et Anne-Sophie,
Oui je suis d’accord, je pense qu’on fera un dossier sur le financement dès que possible… Mais ça mérite de se pencher sur le sujet pour en faire le tour :) .

Qu’entends-tu par le coût des matériaux? Tu parles en général, ou par rapport à cet exemple précis en briques de chanvre? Si c’est ce dernier cas, il faut savoir que les 10% avancés dans l’article se basent sur une comparaison à performance équivalente : entre 90 et 95€ par m2 pour un mur conventionnel, contre entre 100 et 110€ par m2 pour un mur en Chanvribloc. Ces chiffres nous ont été annoncés par la maîtrise d’œuvre que nous avons rencontrée. Si vous avez des compléments, ou des modifications… N’hésitez pas !

Bonsoir les wwwooofffeeerrrsss !!!
Comme vous vous en souvenez peu être je suis très intéressé par les méthodes « alternatives » de constructions.
Pourriez vous fournir l’adresse du lieu et quelques noms ?

Merci pour ces renseignements.

A bientot.

Yann.

Salut les globe-trotters,
euu Nicolas, une petite question sur le 003, tu te rappelles de… Nan je déconne ;)
J’espère que tout s’est bien passé jusque là, bientôt le canada ! Nous on rame toujours, mais à Nanterre.
Enjoy !

@+ Vivien

Salut Vivien !
Tu me fais marrer avec ton doc :) … Tout va super bien, merci de prendre des nouvelles. Le Canada se rapproche à très grands pas… :)
A bientôt !!

:good je viens sur le blog pour la première fois tout à fait par hasard.
Article excellent. je suis en train de monté avec plusieurs collègues artians un G.I.E. afin de nous lancer dans l’éco-construction. J’ai enfin trouvé quelques réponses à nos questions car l’éco-habitat n’est pas une chose facile à faire admettre aux gens : le prix, le prix toujours le prix voilà notre souci. Nous ce que nous désirons surtout c’ est de faire partie de ceux qui irons dans le sens de la planète afin qu’elle ne s’ arrête jamais….
beaucoup de chose à dire. Je vais vous suivre avec une très grande attention je crois que l’on a besoin de personne comme vous
merci

Bonjour Philippe,
Merci pour votre soutien ! Votre idée de GIE est extrêmement intéressante, tout comme vos motivations… Nous sommes toujours intéressés par des échanges avec des personnes qui prennent des initiatives, comme vous.
Où en êtes-vous dans votre projet? Pouvez-vous nous en dire un peu plus ?

A bientôt,

bonjour
les différentes demandes d’inscriptions sont établies et la demande de subventiion également. Notre prochaine réunion sera axée sur les statut de notre G.I.E. et une première approche dans le concept de notre maison durable et écologique avec notre architecte. Je ne manquerai pas de vous contacter bientôt.
cordialement

Bonjour Philippe,
Je suis aussi extrêmement intéressé par ton idée de GIE.
Ou peut on avoir des infos ?
Dans quelle région vous trouvez vous ?

Yann.

Merci pour ces infos Philippe ! C’est un super projet et nous allons le suivre de près …
Bisous à tous !

Encore un article bien intéressant… la maison n’est encore qu’un lointain projet mais ces informations sont toujours les bienvenues et ici présentées de manière très concrètes… bravo!

Bonjour Sabbio,
Merci beaucoup pour ces encouragements ! On fait du mieux qu’on peut… :)
Alors tu pense à construire une maison? Idéalement ce serait dans quel coin, et comment?

Oui, une maison la plus écologique et saine possible… mon (notre) rêve, une maison en bois sur une haute colline en Savoie ou Hte Savoie :love
Le comment est plus compliqué, nous n’avons pas encore une vision très concrète de tout le processus et mon homme sait déjà que ce ne pourra être en autonome (en tout cas pour le gros du travail), faute de temps vu son boulot.

Hello Sabbio,

Il serait intéressant de faire un calcul : Si ton homme et toi diminuez votre temps de travail pendant quelques mois, le temps de vous consacrer à la construction de votre maison avec l’aide de plusieurs amis (dont nous, si c’est pour quand on est rentré ;) ) est-ce que cela sera plus avantageux financièrement que de prendre quelqu’un pour le faire ?
Pour la charpente et les fondations, je comprends tout à fait que vous preniez des pros, c’est quand même une partie super importante de la maison, même si des auto-constructeurs vous diront qu’on peut le faire soi-même ;)
Pour le reste, vous pouvez le faire vous-même, c’est vraiment chouette de faire sa maison et on économise beaucoup d’argent ;)
Tu nous tiens au courant de tes projets de construction ? :)

bonjour
juste pour vous dire que nous avançons dans notre projet de GIE. Nous avons rencontré hier, la personne chargée de mission auprès de notre chambre des métiers et de l’artisanat de la DROME, ainsi que Maryline ROCHE qui pour mission de Développement Economique articulé autour d’ un plan de revitalisation des BARONNIES ( jolie coin de paradis en DROME Provençale ). Elle nous a parlé de mur en chanvre, en ballot d’enveloppe d’épautre et de toiture en paille de lavande…entre autre
plein de bonne chose à vous
philippe

Bonjour Philippe,
Ca fait plein de bonnes nouvelles dis-moi ! Lors de notre périple dans le Gard, nous avons entendu parler de la paille de lavande, en très bien :
- Très peu sujet à la pourriture étant donné la minéralisation importante du matériau.
- Vu les production de lavande en provence et dans le sud en général, récupération de grosse quantités possibles, pour pas cher voire gratuit étant donné que certains producteurs essaient de les brûler ou de les faire pourrir pour s’en débarrasser.
- Peu sujet aux insectes.

Si vous avez des expériences avec des inconvénients, faites-les nous savoir, ça nous intéresse !
Concernant le GIE, ça nous intéresse de plus en plus :combien êtes-vous? Quelles sont les échéances à court terme?

bonsoir
ou en êtes vous de votre tournée pour ma part et notre GIE, nous avançons à grand pas, malheureusement nous n’ avons pas eu la subvention attendue de la région, mais tant pis, nous portons tellement notre projet que delà ne nous arrêtera pas. Nous sommes maintenant 12 avec un architecte spécialiste de l’éco construction qui comme vous az été emballée par notre projet et surtout par notrer groupe de copain. bon je parle, Comme d’ habitude!!! mais il faut que j’ y aille
à bient^^ot
philippe

J’ai eu l’occasion de voyager en scandinavie (raisons professionnelles) et ils sont en avance sur nous pour les maisons écologiques. En particulier sur la notion inertie isolante-thermique des murs. Votre démarche est séduisante mais , à mon gout, encore trop artisanale. Conséquence prévisible: plusieurs maisons construites suivant votre procédé, ne présenteront probablement pas les mêmes performances face au froid !!
Mais c’est un début, une prise de conscience. Dans quelques années, vous serez meilleurs, avec des procédures,encore des progrès, des performances chiffrées, prévisibles, des maçons formés, des prix maitrisés.
Bon courage, j’espère réellement que vos idées et efforts seront récompensés !!

bonsoir
nous en sommes conscient, c ‘est pourquoi depuis notre dernier entretien, j’ai suivi plusieurs colloques sur les maison HPE et BBC. Tous nos artisans ont été formés et nous avons tous obtenus le label ECO ARTISAN, nous avons passé les formation de DPE et sommes équipés de logiciel que nous utilisons avec nos clients.
Conséquence, ils nous font confiance, nous proposons des maisons très performante et refusons d’utiliser des matériaux énergivores et proposons dès maintenant une performance de 80Kw/h M2 par an voir moins.
nous avançons.
à bientôt
Philippe

Bonjour Phillipe et Alain,
Cet échange est plus qu’intéressant : serait-il possible que Philippe, vous vous présentiez afin que tous les lecteurs sachent quel est votre rôle au sein de Chanvribloc?

Merci beaucoup !

J’ai été intéressé par votre article sur la maison à ossature bois + chanvribloc. J’ai pour ma part terminé d’isoler côté intérieur une petite maison ancienne par du chanvribloc d’épaisseur 10mm. Très bonne isolation, et cela donne un cachet ancien car ce n’est pas tout plat comme avec le BA13. C’est totalement sain à l’utilisation. Mais suite à une erreur de calcul, il m’en reste 31m2 et demi (175 briques de 30cm x 60cm x 10cm, valeur 1.000 euros).

Pour éviter de les jeter, je propose de les céder pour 400 euros (voir mon annonce par ailleurs dans Leboncoin). Lieu du stock St Paul en Cornillon. Transport pris en charge si c’est dans la Loire (42).

Bonjour,
Merci pour votre commentaire… Si vous êtes intéressé pour une vision un peu plus « large » sur le sujet, j’ai écrit un dossier qui est paru dans « La maison Ecologique » de décembre 2009. Il aborde les choses avec plus de recul, notamment en comparant le positionnement des fabricants.

Au-delà de ça, je suis très intéressé par votre retour : les avez-vous posé vous-même? Ave-vous ressenti un gain dans la vitesse de pose? Avez-vous utilisé les outils vendus par Chanvribloc (je pense notamment à leur truelle pour joints minces). Quelle finition avez vous choisi?

Que de questions :) !!

A bientôt j’espère.

Bonjour,

Merci pour le blog.
Oui, nous avons également beaucoup de questions concernant les briques de chanvre.
nous envisageons en effet d’autoconstruire notre future maisonnée avec du chanvribloc et poteaux-poutres.

Efficacité isolante en 30 cm ??
Par rapport à la paille ??
Combien de couches d’enduit chaux à l’extérieur ??
Combien de couches d’enduit à l’intérieur ??

Nous cherchons des retour d’expériences concernant ce produit…

Oh oui que de questions !!

Merci.

Bonjour,
Alors déjà sachez si vous envisagez l’auto-construction qu’il y a pour le moment 2 fabricants que sont Chanvribloc et EasyChanvre (bientôt 3, avec Hestia) positionnés sur 2 créneaux différents (je schématise):
- Chanvribloc propose des briques de remplissages d’ossatures (briques qui sont donc pleines).
- Easychanvre propose des briques creuses qui englobent l’ossature de la maison, ainsi que les réseaux. L’ossature est donc différente, adaptée à leur produits.

Tous 2 ont des bureaux d’études qui peuvent vous aider dans la finalisation de votre projet.
A propos de vos questions, je vais vous répondre avec les chiffres de Chanvribloc (qui vous pouvez trouver sur leur site dans leur doc) :

Le coefficient d’isolation pour 30 cm lambda= 0,070 W/mK (la paille selon le sens des fibres le lambda de la paille va de 0.045 pour le sens transversal à 0.055 pour le sens longitudinal). Pris comme ça, la résistance thermique d’une brique de chanvre sera un peu inférieure à celle de la paille (entre 5 et 9 grosso modo pour la paille, 4,28 m2K/W pour le Chanvribloc en 30 cm
Concernant l’enduit extérieur, on table généralement sur 2 couches car la rugosité de la brique permet souvent de s’affranchir de gobetis.
A l’intérieur c’est un peu comme vous voulez en fonction de ce que vous souhaitez faire comme finition, mais encore une fois 2 couches sont souvent là.

Quant aux retours d’expériences, regardez quel type de projet vous voulez faire par rapport aux produits que ces 2 fabricants proposent, puis contactez-les, ils proposent souvent d’aller voir des maisons terminées ou des chantiers en cours.

A bientôt !

bonsoir
nous nous sommes rendus sur un site de construction paille (pour notre part nous travaillons essentiellement le chanvre, soit en brique soit en banché) je pense honnêtement que la construction paille ne présente pas, à elle seule la solution idéale.
l’int »rêt d’une construction chanvre en banché ( suppression des ponts thermique entre la dalle les mur et la toiture
30 cm plus 4 à 6 cm d’enduit intérieur en deux passes si possible et 5 à 10 cm à l’extérieur en deux passes
j’aurai plus de renseignement début de semaine prochaine
nous avons construit en chanvre 2 habitations mais pour l’instant, la tendance est à la rénovation
a bientôt

Bonjour,

Merci pour vos réponses/remarques. Nous avons prix contact avec Chanvribloc et attendons leurs réponses.

Au départ notre choix s’était tourné vers la paille et nous avions même commencé notre projet avec Bati-Nature situé dans l’Isère et qui propose les murs en kit où la paille est déjà mis en oeuvre dans l’ossature.

Le choix des briques de chanvre nous permet de faire le montage des murs en auto-construction. On aurait pu faire l’auto-construction avec la paille, bien-sûr, mais le montage des murs en briques de chanvre nous « semble » plus simple et rapide… sans les contraintes des intempéries… peut se monter seul… esthétique des poteaux-poutre apparent à l’intérieur (là c’est une affaire de goût)
Mais ce ne sont là que des aprioris.

A bientôt

Bonjour à tous,
@Philippe : merci pour votre retour. Pouvez-vous nous préciser votre situation? Etes-vous un entrepreneur/maçon spécialisé en chanvre?
@Marion&Francois : Je n’ai pas suffisamment de recul et d’expérience (pas encore ;) ) pour confirmer ou infirmer vos apriori. Ce que je sais, c’est que le budget ne sera pas le même… En revanche, les briques de chanvre apportent 2 autres avantages de poids qu’il ne faut pas négliger : la régulation hygrométrique (sous réserve d’enduits intérieurs & extérieurs perspirants) et une forte isolation acoustique.

Dans tous les cas, nous sommes très intéressés pour que vous nous teniez au courant de votre projet.

A bientôt !

entre un mur agglo + th32 en 120 et un chanvribloc il y a plus que 10 % d’ecart.
si l’on s’en tient au prix des materiaux

solution agglo 50 € de materiaux et ingredients

chanvri 80 € en 30cm + les poteaux ossature bois

avec les nouveaux enduits y plus de gobetis depuis des lustres

faut comparer le prix des materiaux à un mur tradi de reference sans quoi on est dans le verbiage des green vendeurs et la courbe de peters des economistes (on vous vend tres cher ce qui est rare, même si ca ne le vaut objectivement pas)

bonjour
du chemin de fait depuis la création de notre GIE artisan en ECO CONSTRUCTION essentiellement en béton de chanvre ou en brique de chanvre.
Nouvelle étape, nous fabriquons nous même nos brique de chanvre dans nos locaux de CLEON D’ANDRAN dans la DROME aprés de multiples essai la réussite est totale donc lancement officiel dans les jours qui suivent de nombreuses commande en cours.
je crois que l’on a réussi, dans notre région a atteindre notre objectif en tant que ECO ARTISAN faire découvrir une autre façon de penser sa maison. l’aventure continue pour nous

Bonjour,

On a finit le montage poteaux-poutre en juin.
On a finit l’isolation toiture en béton de chanvre en juillet.
On a finit la couverture en août.
On a commencé le montage des briques de chanvre.

A+

Marion & François

[...] Ils ont aussi rédigé un carnet de voyage dans lequel ils racontent leurs trouvailles, avec certains épisodes techniques bien documentés et bien expliqués. Ils avaient aussi mis en place un périodique spécifiquement [...]

Laisser un commentaire

Connect with Facebook

(requis)

(requis)