https://www.nature-construction.com Nous contacter
9 729
lectures
16
avis

Fiche de savoir 11 : « Le compost : toutes les informations utiles »

 

Le contexte

Quel est la chose la plus importante dans votre jardin, dans la forêt, la nature en général aussi bien que sur toute la planète ? Le sol !

La terre est l’élément clé de toute la vie, la nôtre, celle des animaux et bien sûr des plantes.C’est un cycle ! Ne dit-on pas « retourner à la poussière » ? L’équation est simple, tellement simple qu’on l’oublie très facilement. Un sol en bonne santé = plantes en bonne santé = humains et animaux en bonne santé = planète heureuse. Le sol, la terre, c’est le début et la fin de la vie.

Une fois ces belles paroles posées, passons à l’action. Laissez-moi vous expliquer comment faire facilement du compost.

Le compost, c’est le résultat de la décomposition des corps biodégradables. C’est une matière riche et fertile, engendrée par nos amis les vers et autres micro-organismes présents dans le sol. Le compost nourrit le sol, l’enrichie, le fertilise et permet aux plantes et aux légumes de se nourrir de matières saines et pleines de vitamines. Le compost, c’est la nourriture du sol, le fuel des plantes.

Nourrir le sol

C’est une notion qui peut paraitre un peu dérangée… Et pourtant ! C’est la base de tout. Une des plus grosse catastrophe écologique de notre siècle, c’est la dégradation du sol, de l’humus. La déforestation, la désertification, engendre l’érosion, la perte des micronutriments du sol, la stérilité de la terre et l’impossibilité de produire de la nourriture, de retenir l’eau de la pluie, de faire vivre les hommes, les animaux, les plantes…

Nourrir le sol encourage l’activité et parfois même la réapparition d’une multitude de micro-organismes, en particulier les vers de terre. Ces micro-organismes décomposent et aèrent le sol, le rendant propice à la culture, à la rétention de l’eau et des micronutriments.

Durant notre voyage, nous avons entendu le récit de personnes vivant sur des terres arides et complètement stériles. Par l’utilisation de compost, de mulch (on en parle plus tard) et avec un peu de patience, ces personnes ont réussi à faire pousser des légumes et des plantes à des endroits complètements incongrus. Pas besoin d’habiter au centre de l’Afrique pour avoir un sol pauvre, même en France, certaines de nos terres sont très difficiles… le compost est dans ce cas votre ami !

compost

Vous voici convaincus ? Comme je vous disais, le sol à besoin de nutriments et de matières à décomposer pour se régénérer. A chaque fois que nous récoltons nos légumes pour les manger ou que nous arrachons les mauvaises herbes, nous retirons des nutriments au sol. Les plantes vont faire la grève si nous ne leur rendons pas ces nutriments… Le compost est donc indispensable !

Quel sol avez-vous ?

Prenez 5 minutes dans votre jardin pour déterminer la nature de votre sol. Un bon sol est assez friable est aéré.

Certains d’entre vous ont peut-être un sol à base de sable ? C’est-à-dire que la texture est sableuse (ahah), qu’on y creuse facilement, qu’il est bien aéré, mais qu’il draine tellement bien qu’il ne retient pas les nutriments et l’eau ce qui cause du stress aux plantes et les empêche de bien s’hydrater.

D’autres ont peut-être un sol argileux ? C’est-à-dire qu’il se transforme vite en gadoue collante une fois mouillé, qu’on y creuse difficilement car la terre est compacte et l’eau glisse dessus sans vraiment le pénétrer. Ce genre de sol asphyxie la plupart des plantes et empêche la chaleur de le pénétrer.

Un bon sol, c’est donc un mix des deux ! Quelque que soit la nature de votre terre, y ajouter du compost aidera à agglomérer un sol sablonneux et à aérer un sol argileux. C’est aussi simple que cela.

Pourquoi faire du compost ?

Si quelqu’un vous demande un jour pourquoi vous vous enquiquinez à séparer les déchets biodégradables dans votre cuisine (non, ce n’est pas long quand ça devient une habitude !) vous pouvez fièrement répondre que :

Comment faire du compost ?

C’est très simple : Il vous faut un bout de jardin à consacrer à votre pile de compost, à votre poubelle de compost ou votre boîte à compost. Plusieurs designs s’offrent à vous mais quelques exigences sont à respecter

Vous pouvez par exemple utiliser :

Très important ! Il faut placer la boîte à compost sur l’herbe ou sur le sol. Surtout pas sur une terrasse, sur un deck en bois ou sur un sol de ciment ! Il faut que les vers puissent migrer du sol dans la boîte à compost. Avant d’ajouter les premiers déchets, je vous conseille de bêcher le sol, pour stimuler l’arrivée des vers et autres organismes. Vous pouvez mettre une couche de papier journaux mouillés (les vers en raffolent), puis une couche de feuilles mortes (10cm) puis une couche d’herbes coupées.

compost2

Que mettre dans mon compost et comment le démarrer ?

Vous pouvez mettre vraiment beaucoup de choses dans votre toute nouvelle boîte à compost. Vous serez même surpris de la place que vous allez économiser dans votre poubelle « normale ». Si en plus vous faites le recyclage classique des verres, cartons et plastiques, il ne restera plus grand-chose dans votre poubelle ménagère !

Je vous conseille d’avoir une petite boîte en plastique (type bac à crème glacée avec un couvercle ou un petit seau) sous votre évier, pour y déposer vos déchets biodégradables que vous apportez tous les 2/3 jours dans la boîte à compost dans le jardin. Vous pouvez y mettre les épluchures de légumes, les sachets de thé, les restes de café (pas les capsules nescafé en aluminium, hein !! ), les cendres de la cheminée, la poussière du sac à aspirateur, du coton, de la laine, de la paille, des cheveux (sisi ! ), bref tout ou presque qui se décompose.

Faites bien attention à garder plus ou moins l’équilibre entre les déchets riches en carbone et ceux riches en nitrogène. Un déséquilibre cause de mauvaises odeurs et une mauvaise décomposition.

Vous pouvez aussi ajouter des déjections animales, comme celles des poules, des pigeons, des vaches, des chevaux, des cochons, des moutons… Mais pas celles des chiens et chats, qui véhiculent des pathogènes dangereux pour les humains. Evitez les produits laitiers ou la viande. Même si elle se décomposera, elle sentira mauvais et attirera les animaux. Evitez les mauvaises herbes très coriaces ou celles que vous essayez d’éradiquer du jardin, on ne sait jamais si les graines se décomposent mal… Les plantes ou légumes malades, les déchets trop gros (coupez-les ou brisez-les avec un marteau). Evidement : les déchets non organiques comme le plastique ou le métal…

Que faire du compost ?

Au bout de quelques temps (on compte en semaines ou en mois en fonction de l’époque de l’année, de la quantité de déchets ajoutés et de l’équilibre nitrogène/carbone), le travail des vers sera terminé et vous allez pouvoir utiliser votre compost. Le compost est prêt quand vous ne pouvez plus reconnaitre les déchets individuellement, que la couleur est brune/noir avec une riche et bonne odeur de terre.

Vous avez un souci ?

Et voilà ! Vous savez tout sur le compost, enfin presque … Si vous avez des questions, n’hésitez pas à nous les poser, car nous avons passé tellement de temps dans des familles différentes qui faisaient du compost que l’on pourra sûrement vous rendre service ;)

Pour en savoir encore et toujours plus, voici une liste d’ouvrages, j’ai lu le premier mais les autres sont sûrement tout aussi intéressants :

TELECHARGER LA FICHE DE SAVOIR 11 SUR LE COMPOST (cliquez !)

Si vous avez apprécié cet article, s'il vous plait, prenez le temps de laisser un commentaire, de la partager ou de souscrire au flux afin de recevoir les futurs articles directement dans votre lecteur de flux.

Commentaires

super interessant: tout est dans la nature….

Bisoux Tatata

Bonjour Très bien votre présentation . J’aurais juste un plus à ajouter le compost se transforme en humus qui est le matériaux de base de la terre or j’ai montré qu’en ajoutant des lombrics dans cet humus on obtient des toilettes sans eau sans odeur et produisant des egrais plus riche que les engrais chimiques Contactez moi si ça vous intéresse par Mercilombric

[...] le fumier de vos animaux pour faire du compost (cliquez pour une fiche pratique) et devenez amis avec les vers de terre en construisant une ferme des vers ! (cliquez pour une fiche [...]

Bonjour,

Que faut-il faire en cas de prolifération de vers de terre ?
Nous sommes envahis par les vers de terre.

Cordialement,
Martin

Bonjour,

Je ne comprends pas bien votre question ? C’est plutôt une bonne chose d’avoir beaucoup de vers de terre. C’est eux qui décomposent la nourriture et les matières organiques que vous ajoutez à votre compost.

Les vers de terre régulent leur population (normalement), c’est à dire qu’ils se reproduisent en fonction de la quantité de nourriture que vous ajoutez. S’il y a beaucoup de nourriture, ils se reproduisent et mangent les déchets. S’il y a peu de nourriture, ils s’en vont ailleurs (dans le cas d’un compost avec une ouverture sur le sol) ou meurent. Pour que les vers se sentent bien et fassent du bon travail, il faut essayer de donner la nourriture de manière régulière.

Si néanmoins vous en avez trop par rapport à la taille de votre bac à compost,il suffit de les remettre en terre dans un bois ou d’en donner à une autre personne qui a un compost.

Surtout ne les tuez pas :o )

Est-ce que j’ai répondu à votre question ? n’hésitez pas à préciser si besoin.

Vive le compost ! :)

C’est vrai que c’est la base pour ameliorer son sol. Moi j’utilise aussi le compost des plateforme de decheterie. Il y a eu beaucoup de progres de fait dans la qualite.
et 2€50 le sac de 50l ca va ! :)

loic

Bonjour Loïc,
Votre retour est intéressant : je ne savais pas que les déchetteries produisent du compost. Est-il de bonne qualité?
Toutes les déchetteries proposent-elles ce service?

Le meilleur compost c’est celui que fabriquent les lombrics dans la forêt ( sans humus pas d’arbres) c’est la même chose dans un jardin si on laisse l’herbe dessus les lombrics viennent et avec cette herbe humidifiée , les déchets des racines ils fabriquent du compost . Cela ne signifie pas que je ne fasse plus de compost en fait je fais des tas d’humus avec par exemple des rafles de raisin (en languedoc on en trouve autour des caves coopératives ) et de la fiente de poule bio ) j’obtient d’autre humus et des vers qui mangent les déjections

j’ai apprecie votre article sur le compost et sa fabrication
je vais suivre vos indications pour en faire
je vous tiendrai au courant du resultat
merci

simple concis clair pas d explication avec des noms barbares… et surtout peu connus excellente entree dans le sujet qui parait (?) si simple et evident MERCI

Merci Max !
Content que ça aie pu vous servir… ;)

[...] http://nature-construction.com/fiches/fiche-de-savoir-11-le-compost-toutes-les-informations-utiles/ Partager:TwitterFacebookWordPress:J'aimeSoyez le premier à aimer ceci. [...]

bonjour,
merci pour les articles très intéressants.
j’avais une petite question sur le compost, si je rajoute toutes les semaines mes déchets, cela ne se termine jamais, donc comment récupérer celui qui est bon pour mon jardin?
je fonctionnais, avant, avec un tas au fond du bois que je ne gérais pas, ça faisait de la nourriture pour la nature!!! mais j’ai changer de lieu et j’ai actuellement un petit jardin où j’aimerais réaliser mon compost pour mes plantes, mes arbres fruitiers.
merci

Bonjour Anaïs,
En fait cela fonctionne par étage, comme une pile : vous ajoutez vos déchets chaque semaine par le dessus, et quand le compost en prêt, vous le récupérez par le bas. Je vous renvoie sur notre fiche de savoir « la fabrication d’un composteur en palettes ». Du coup, avec cette trappe en bas vous avez accès à votre compost prêt à être utilisé !

N’hésitez pas si vous avez d’autres questions. ;)

Bonjour,
Comme loic j’utilise depuis bientôt trois ans du compost provenant de la déchetterie.
Et bien je dois dire que mon taux d’humus à considérablement augmenter, je me passe de bêchage depuis.

Laisser un commentaire

Connect with Facebook

(requis)

(requis)