https://www.nature-construction.com Nous contacter
7 786
lectures
5
avis

Fiche de savoir 12 : « La ferme de vers, le vermicompostage ou lombricompostage »

Encore un mot farfelu ! Mais qu’est-ce que c’est le vermicompostage ? C’est une version super-puissante (ou plus petite) du compost. Pour plus de clarté, je vous suggère de lire d’abord la fiche sur le compostage (cliquez pour y aller).

Alors, pourquoi faire du vermicompostage si vous avez déjà une boîte à compost ? Ou bien pourquoi faire du vermicompostage plutôt que du compost tout court ? De toute façon il y a déjà des vers dans la boîte à compost n’est-ce pas ? Oui, oui oui !! Mais … C’est quand même différent ;)

L’avantage le plus considérable du vermicompostage

C’est que vous pouvez le faire à peu près partout. En intérieur comme en extérieur, que vous ayez une maison ou un appartement (et pourquoi pas un studio, tien !). Les boîtes de vermicompostage, si elles sont bien faites et bien entretenues, ne sentent absolument rien. Il s’en dégage même une bonne odeur de terre ! Vous pouvez donc la poser où vous voulez, et pourquoi pas à la source même des déchets, c’est-à-dire dans un coin de la cuisine.

Un mot sur nos amis les vers, ou lombrics

Les vers de terre que vous trouvez dans votre jardin et ceux qui vivent dans le compost et se nourrissent de nos déchets sont différents. Il y a plusieurs sortes de vers de compost, pour vous en procurer, vous pouvez aller les chercher directement dans votre compost (la boîte à compost) ou bien demander à un ami qui a déjà un vermicomposteur ou bien les acheter en magasin ou sur un site internet (mais c’est dommage quand même …). Parmi les espèces de vers de compost, il y a le vers rouge et le vers tigré.

Parlons du vermicomposteur

La boîte est quelque peu différente d’une boîte à compost. Premièrement, elle est plus petite. En fonction du nombre de personnes dans votre famille et du nombre de déchets que vous y déposer (comptez beaucoup de déchets si vous êtes végétariens par exemple !) vous aurez besoin d’une grande boîte. Je vous conseille de commencer petit plutôt que d’affamer les pauvres vers en ne produisant pas assez de déchets ;

vermiComposteur

Deux grands seaux l’un dans l’autre feront très bien l’affaire. Le seau du dessous servira à récupérer le liquide produit par l’urine les vers mélangé au compost et le seau du dessus (dans lequel vous devez percer des trous) contiendra la litière, les vers et les déchets. Vous pouvez ajouter un troisième seau (avec des trous aussi) par-dessus quand le deuxième est plein et laisser les vers migrer ;

Vous pouvez construire vous-même une boîte en palettes de supermarché ou bien avec une grande poubelle en plastique.

Vous pouvez aussi utiliser les lombricomposteurs vendus dans le commerce, mais c’est plus cohérant de faire soi-même sa boîte et surtout plus économique …

A propos de la litière

Dans le contenant qui recevra les vers, vous devez percer des trous pour que le liquide puisse s’en échapper. Pour éviter que ces trous ne se bouchent, vous devez préparer une petite litière, avec par exemple une couche de journaux mouillés et déchirés en bandes ou bien une bonne couche de compost parfaitement décomposé. Je vous conseille d’ajouter une bonne poignée de sable moyennement fin à la litière de base pour aider les vers à digérer les premiers déchets. Remplissez la moitié de votre contenant de cette litière et ajouter une peu d’eau pour humidifier, mais sans inonder ! Ensuite, ajouter les artistes et donnez-leur un peu de d’épluchures de fruits et légumes pour les laisser commencer leur travail. Laissez le couvercle de votre vermicomposteur ouvert pendant quelques jours, le temps que les vers se sentent à la maison. Ils n’aiment pas la lumière alors si le couvercle est ouvert, ils resteront dans la terre sans essayer de s’échapper.

versbananeQue mange un vers ? Beaucoup de choses ! Initialement, vous pouvez donner à peu près la même chose que pour un compost normal, mais en plus petite quantité. Evitez quand même les grosses quantités de coupure d’herbe ou les feuilles mortes … Mieux vaux se contenter au début d’ajouter les déchets de la cuisine, par exemple :

-          Toutes les épluchures et les bouts de légumes ou de fruits

-          Le mare de café, les sachets de thé

-          Le papier (non plastifié !) bien mouillé

Evitez la viande et les épluchures d’agrumes (citron, pamplemousse ou orange), ainsi que les pelures d’oignons car l’odeur est très forte et la décomposition lente, les vers n’aiment pas ça !

Que faire du liquide produit par le vermicomposteur ? C’est de l’or liquide ! C’est un puissant fertilisant que vous pouvez utiliser pour vos plantes, une fois par semaine en le diluant dans 10 volumes d’eau pour 1 volume de liquide. C’est en faite l’urine des vers mélangé avec le compost en première phase de décomposition. C’est très riche en nutriments, les plantes adorent ça !

Quelques trucs à savoir

Et voilà ! Vous êtes prêts à commencer votre lombricomposteur ! Si vous souhaitez expliquer tout cela à vos enfants pour qu’ils en fassent un en classe, vous pouvez télécharger le Tipi-Kiwi 5, nous avons fait une fiche de savoir rien que pour eux à ce propos !

Téléchargez cette fiche de savoir sur le vermicompostage

Télécharger le Tipi-Kiwi 5 , qui parle de vermicompostage pour les enfants !

Si vous avez apprécié cet article, s'il vous plait, prenez le temps de laisser un commentaire, de la partager ou de souscrire au flux afin de recevoir les futurs articles directement dans votre lecteur de flux.

Commentaires

Merci pour l’astuce.
Question : est-ce que ce compost, comme souvent, ne dégage pas du gaz méthane ?? Auquel cas, est-ce plus judicieux pour le climat de faire son compost ou le mettre aux ordures ??
Vaste question…

Il n’y a pas de rejet de méthane dans le lombricompostage car il n’ y a pas de bactéries anaérobies (qui se développent sans oxygène)dedans (j’imagine). Le lombricompostage ne génère donc pas de mauvaises odeurs si on y met uniquement des déchets azotés (des epluchures de fruits et légumes) et des déchets carbonés (papier , carton , poussière, coquilles d’œufs, ect…).

Merci beaucoup BluRabbit pour cette explication !

Il me semble que pour le compost normal ( la fiche de savoir précédente) il y a rejet de méthane.

Avez-vu lu notre article sur la maison autonome de notre ami Christophe en France ? http://www.nature-construction.com/une-maison-autonome-et-sans-factures/

Christophe avait imaginé un ingénieux système pour récupérer et utiliser le gaz (le méthane ? ) résultant de la décomposition de ses déchets biodégradables. C’était deux bidons l’un sur l’autre qui se soulevaient avec le gaz et il avait mit un tuyau au dessus, relié à une cuisinière. Il pouvait donc cuisiner avec ce gaz 100% gratuit ! Ceci-dit nous ne l’avons pas vu fonctionner :)

Je pense que dans l’ensemble, il est plus judicieux de faire son compost. Car vous pouvez ainsi réutiliser le compost dans votre jardin, vous économisez de l’argent et vous êtes responsables car vous vous occupez tout seul de vos déchets et vous pouvez surtout vous rendre compte de l’impact de votre consommation. C’est un exercice didactique :D

Et puis de toute façon, les déchets que vous mettez aux ordures sont soient enterrés(donc ils se compostent aussi, mais personne ne peux utiliser le compost) ou soient brulés (beurk !). Mais comme vous le soulignez, c’est une très vaste question et je serait intéressée de faire des recherches là-dessus en rentrant en France. Je le garde dans un coin de ma tête !

A bientôt !

[...] Utilisez le fumier de vos animaux pour faire du compost (cliquez pour une fiche pratique) et devenez amis avec les vers de terre en construisant une ferme des vers ! (cliquez pour une fiche pratique). [...]

je viens de vous découvrir, bravo, je reviendrai voir vos fiches petit à petit et j’ai bien l’intention de mettre en pratique votre vermicomposteur. car j’ai déjà un composteur au fond du jardin,mais quand il fait mauvais , c’est décourageant de sortir pour vider les épluchures, alors en les mettant directement dans la cuisine, c’est plus motivant.merci et à bientôt.

Laisser un commentaire

Connect with Facebook

(requis)

(requis)